Linklaters : Paul Lignières rend son tablier

avril 17, 2019

Pour le moins controversé si l'on en juge par la réputation de Rastignac que plusieurs de ses confrères (dont des redeudeu) lui ont collé à la peau sans même avoir pris connaissance de la longueur de sa biographie dans le Who's WhoPaul Lignières (52 ans) quitte le rue Marignan après 19 ans de bons et loyaux services.
Formé chez PwC (6 ans) avant de rejoindre la Banque Mondiale (2 ans), cet avocat en droit public a toujours eu du mal à s'imposer face aux poids lourds de son secteur. Aussi a-t-il été longtemps (6 ans) employé comme managing partner.
Fier comme un paon, il ne pût s'empêcher d'annoncer (avant qu'elle ne soit rendue publique) cette nouvelle lors de la soirée du bicentenaire du Barreau au Grand Palais. Peu de temps après, surpris à tenir sa tasse comme un paysan son bol au Plaza en compagnie de Nicolas Beytout alors aux Echos, il prit soin d'éviter ce lieu qu'affectionne Arnaud de la Cotardière.
Après avoir échappé de justesse au milieu de la nuit à un attentat visant l'ambassade proche de son domicile, il avait décidé de déménager. En apprenant son départ de Linklaters, certaines mauvaises langues dont l'une est désormais proche de la Place Beauvau, ne vont pas manquer de souligner que l'histoire se répète. Depuis plusieurs mois, ce magic circle est en recherche active d'un nouvel associé en droit pubic.